Il est temps de préparer le bilan

Préparer son bilan
séparateur zigzag

Comme à chaque fin d’année se profile la période du bilan car une grande majorité d’entreprises clôture son exercice en décembre.

Cela signifie qu’à chaque début d’années, j’entends les clients se plaindre de la lenteur de leur expert-comptable car ils attendent leur bilan annuel.

Mais avez-vous vraiment bien tout préparer pour permettre à votre expert-comptable de travailler correctement ? Avez-vous remis TOUTES les pièces, avec TOUS les justificatifs, ou en restent-ils planqués dans le fond d’un tiroir, de votre veste, ou pire dans votre corbeille ?

Le travail avec un expert-comptable est collaboratif, et il vaut mieux être à jour durant toute l’année que uniquement se poser la question en fin d’années de tout ce qui manque.

Néanmoins, il n’en reste pas moins que pour préparer le bilan, il existe des écritures comptables bien particulières.

En quoi consiste un bilan ?

Un bilan est une photo instantanée au 31 décembre de votre société, de ce qu’elle possède, de ce qu’elle doit. On établit un état comme si la société devait s’arrêter au 31 décembre, puis comment elle va redémarrer en janvier.

Il existe donc des écritures spécifiques, appelées écritures de bilan. Et comme dans tout métier, nous aimons les acronymes, ce qui rend la lecture plus compliquée.

Notions de PCA et CCA

Les PCA sont les produits constatés d’avance. Ce sont des ventes facturées durant l’exercice actuel mais dont la réalisation se fera l’année suivante. Le chiffre d’affaires affectera donc l’année 2023 et non 2022.

Exemple d’une cotisation annuelle, commandée en septembre 2022 de 1200€. La quote-part de septembre à décembre, soit 400€, sera affectée à l’exercice 2022, le reste est considérée comme des PCA pour un montant de 800€, et sera affecté à l’exercice 2023.

Les CCA sont les charges constatées d’avance. Ce sont des charges facturées en 2022 pour une prestation en 2023.

Exemple : vous vous inscrivez à un séminaire fin 2022, séminaire qui se déroulera en 2023 et vous payez l’intégralité en 2022. La dépense sera donc constatée en 2022, mais en tant que CCA, pour qu’elle soit reprise en 2023.

Notions de FNP

Les FNP sont les factures non parvenues.

Il peut arriver que vous effectuiez un règlement, mais la facture ne vous parvient que plus tard. Cette facture, si elle est émise en 2023, affectera l’année précédente et vous devez absolument la fournir au plus tôt à votre expert-comptable. De son côté, pour toute dépense en attente de facture, l’expert-comptable mettra la dépense dans les factures non parvenues.

C’est identique lors des ventes : vous pouvez recevoir un paiement et éditer la facture plus tard.

Notions de provisions pour risques

Dans la vie d’une société, il existe des « risques » : risques d’avoir un procès aux prud’hommes, risques d’impayés, risques de départ à la retraite.

Tout cela, l’expert-comptable en a besoin. Car ces risques se valorisent et peuvent/doivent apparaître afin d’anticiper les bonnes ou mauvaises nouvelles.

En tant qu’expert, nous détectons certains risques au regard des écritures, mais surtout, soyez très clairs, d’où l’importance de nos rendez-vous. L’idée n’est pas d’émettre un « verdict » mais bien de vous aider à piloter votre entreprise et nous ne pouvons le faire que si nous avons tous les éléments en main.

Vous connaissez votre entreprise, laissez-nous vous conseiller en conséquences et en toute connaissance de causes.

Les amortissements

Au-delà d’un certain montant, selon les catégories d’achat, vous pouvez amortir les dépenses. Cela signifie que vous payez l’intégralité de la dépense, mais celle-ci sera répartie sur plusieurs exercices car c’est un investissement.

La valorisation de cette dépense en cours d’exercice est l’amortissement.

A la fin de l’amortissement, la valeur du bien sera 0.

Conclusion

Un bilan, cela se prépare et pour que chaque partie gagne du temps, autant l’anticiper.

Et encore, nous n’avons pas parlé de l’évaluation du stock qui est un actif très précieux pour les entreprises.

En début de chaque année, si notre cabinet vous demande de nombreux justificatifs, ce n’est pas pour vous ennuyer, c’est pour clôturer rapidement votre bilan. Car plus vite cela sera fait, plus nous pourrons analyser l’état de santé de votre entreprise et les actions à entreprendre.

A très bientôt !

Cet article vous a intéressé ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Sommaire

Articles récents

Vous voulez recevoir notre newsletter ?

Catégories